Les études empiriques sur le bonheur ont mis en avant que
a) la plupart des gens étaient heureux dans les sociétés modernes,
b) le niveau moyen de bonheur augmentait
c) les inégalités de bonheur diminuaient
d) le bonheur dépendait fortement du type de société dans lequel on vit et
e) assez peu de la place relative au sein de cette société.
Ces résultats ont été largement ignorés par la sociologie. Il y a plusieurs raisons à cela. L’une est un biais professionnel : la plupart des sociologues sont payés à étudier les problèmes sociaux et ont du mal à concevoir que des gens puissent s’épanouir. Une autre raison est idéologique : de nombreux sociologues portent un regard critique sur les sociétés modernes et imaginent difficilement que des personnes puissent s’y sentir bien. Enfin, certaines théories sociologiques ne se prêtent pas bien à l’étude du bonheur, en particulier les théories cognitives qui impliquent que le bonheur n’est que relatif. Ces théories et leurs limites sont discutées dans cet article.

Empirical studies on happiness have found that:
a) most people are happy in modern nations,
b)average happiness in nations is rising,
c) inequality in happiness is going down,
d)happiness depends heavily on the kind of society one lives in, but
e) not very much on one’s place in society.
These remarkable findings are largely ignored in sociology, if not denied, for several reasons. One reason for the neglect is professional bias: most sociologists earn their living dealing with social problems and are therefore not apt to see that people flourish. Another reason is ideological: many sociologists are ‘critical’ of modern society and can therefore hardly imagine that people thrive in these conditions. Lastly, some sociological theories play them false, in particular cognitive theories implying that happiness is relative. These theories and the evidence against them are discussed in this paper.

Additional Metadata
Keywords Publications: barrières, biais, comparaisons sociales, théories
Persistent URL hdl.handle.net/1765/106105
Journal Sciences & Bonheur : Première revue scientifique francophone sur le bonheur
Citation
Veenhoven, R. (2016). Le bonheur: Angle mort de la sociologie. Sciences & Bonheur : Première revue scientifique francophone sur le bonheur, 1(1), 32–42. Retrieved from http://hdl.handle.net/1765/106105