Il existe de plus en plus de soutien en faveur de l'idée que nous devrions viser le plus grand bonheur pour le plus grand nombre. Pourtant des appréhensions persistent concernant la valeur réelle d'une telle ambition: certains doutent qu'un bonheur durable soit possible dans la condition humaine, tandis que d'autres affirment que la nature même du bonheur rend la notion du plus grand bonheur illusoire; un grand scepticisme entoure la possibilité d'une promotion planifiée du bonheur. Ces doutes sont analysés et rejetés. Le présent chapitre montre que le bonheur peut être augmenté en améliorant la qualité de vie en société et en renforçant les compétences de vie des individus. L'une des options dans cette dernière approche consiste à permettre aux personnes d'opérer des choix mieux éclairés en investiguant les conséquences à long terme du bonheur.

Sociale verandering, sociale processen en sociale conflicten, Sociologie, Sociology
978-2-8041-6614-4
hdl.handle.net/1765/37520
Authors version in RePub. Published in: C. Martin-Krumm et C. Tarquino (direction), Traité de psychologie positive, 2011, pp 152-163, Ouvertures Psychologiques, Groupe de Boeck, Bruxelles. ISBN 978-2-8041-6614-4
Erasmus School of Social and Behavioural Sciences

Veenhoven, R. (2011). Le plus grand bonheur du plus grand nombre: Est-ce possible? Si oui comment?. Retrieved from http://hdl.handle.net/1765/37520