Les considérations suivantes se rapportent à la théorie des oscillations économiques. Comme résultat idéal de toutes les recherches à ce sujet, on peut,, il me semble, indiquer la découverte des causes et du mécanisme du mouvement cyclique général des affaires. Au point de vue quantitatif, on est encore loin d'avoir satisfait à cette exigence idéale. Un accord satisfaisant entre théorie et observation statistique n'existe que dans certains cas très simples. Pour les cas plus compliqués, il n'y a guère de t,héorie quantitative suffisamment élaborée, et les corrélations qu'on a trouvées expérimentalement manquent souvent d'une base logique assez fondée. Il y a donc ici un champ très étendu pour la Société d'ficonométrie. J'espère donner ici une petite contribution aux recherches théoriques dans ce champ. Cette contribution n'a cependant qu'un caractère préparatoire.

econometrics, economic research, equations
hdl.handle.net/1765/10049
Articles (Jan Tinbergen)
Econometrica
Erasmus School of Economics

Tinbergen, J. (1933). L’Utilisation des Equations Fonctionnelles et des Nombres Complexes dans les Recherches Economiques. Econometrica. Retrieved from http://hdl.handle.net/1765/10049